Que faire si votre véhicule est mis en fourrière ?

Que faire si votre véhicule est mis en fourrière ?

La mise en fourrière de votre véhicule peut être une expérience stressante et coûteuse. Si votre voiture a été remorquée, vous devez agir rapidement pour la récupérer. Cet article présente les étapes à suivre pour récupérer votre véhicule rapidement et facilement…

Comment récupérer sa voiture à la fourrière ?

  • Déterminez où votre voiture a été mise en fourrière. Vous devriez recevoir un avis de la société de remorquage contenant cette information. Si vous ne trouvez pas l’avis, vous pouvez appeler le commissariat de police. Ils sont généralement les mieux placés pour donner ces informations.
  • Contactez la fourrière concernée, si vous désirez obtenir rapidement son numéro de téléphone, cliquez sur ce lien. La fourrière vous donnera la marche à suivre et les horaires d’ouverture pour venir récupérer votre véhicule.
  • Rassemblez les documents nécessaires. Vous devrez apporter votre permis de conduire, une preuve d’assurance et l’immatriculation pour récupérer votre véhicule.
  • Payez les frais de mise en fourrière. Ces frais varient en fonction de la durée de la mise en fourrière et de l’endroit où le véhicule est entreposé.
  • Une fois que vous aurez payé les frais, vous pourrez récupérer votre véhicule . Attention, si votre véhicule a été mis en fourrière à cause de contraventions non payées, vous devrez procéder au paiement de ces dernières avant de vous rendre sur place. Si vos dettes ne sont pas payées, vous ne pourrez pas récupérer votre voiture ! Soyez donc méthodique afin de ne pas perdre de temps inutile !

Récupérer une voiture à la fourrière peut s’avérer fastidieux, mais il est important d’agir rapidement et de suivre les étapes décrites ci-dessus. En suivant ces étapes, vous serez en mesure de récupérer votre véhicule de manière rapide et efficace. A l’avenir pour éviter les soucis, pensez à payer vos contraventions et ne vous garez pas n’importe où ! Plus vous respecterez la loi, moins vous prendrez de risques… 

Lire également : Les étapes pour immatriculer une voiture importée

Les démarches administratives à effectuer pour récupérer son véhicule

Récupérer son véhicule à la fourrière n’est pas simplement une question de paiement des frais. Il y a aussi certaines démarches administratives à effectuer afin d’obtenir la libération du véhicule.

La première chose que vous devrez faire est de prouver votre identité et vos droits sur le véhicule en question. Pour ce faire, vous devriez apporter avec vous une pièce d’identité (carte d’identité ou passeport) ainsi qu’une preuve de propriété, telle que l’immatriculation du véhicule.

A lire aussi : Conduire une moto avec le permis B : Astuces et conseils pour les débutants (préparation au permis de conduire)

Vous devez vérifier si le motif pour lequel votre voiture a été mise en fourrière est légitime. Si cela fait suite à un accident ou un vol, il sera nécessaire de fournir les documents correspondants au commissariat de police avant même d’envisager la récupération du véhicule.

Si jamais les papiers nécessaires ne sont pas disponibles immédiatement (par exemple si l’immatriculation n’a pas été retrouvée), alors il faudra payer une caution qui sera remboursée par la suite lorsque tous les documents auront été présentés.

Une fois ces étapes terminées, il sera temps pour vous d’examiner les dégâts éventuels sur votre voiture après sa mise en fourrière. Si des dommages ont été causés lorsqu’elle était entreposée dans l’espace prévu à cet effet, prenez des photos et notez tout ce qui doit être réparé immédiatement pour pouvoir entamer une procédure auprès du responsable afin qu’il assume ses responsabilités quant aux dommages subis par votre automobile pendant cette période difficile.

Toutes ces démarches peuvent sembler longues et compliquées, mais elles sont nécessaires pour récupérer votre véhicule en toute légalité. Conduire après une mise en fourrière peut être synonyme d’amende ou de retrait de points sur le permis. Vous devez respecter les règles.

Les coûts et les sanctions en cas de mise en fourrière de son véhicule

Le coût de la mise en fourrière varie selon plusieurs facteurs, tels que la durée d’entreposage du véhicule ou encore la nature des infractions commises. Effectivement, chaque jour passé dans l’espace prévu à cet effet engendre des frais supplémentaires.

En moyenne, le prix pour récupérer sa voiture après une mise en fourrière est d’environ 150 euros. Ce montant peut être plus important si la procédure a été effectuée un week-end ou pendant les jours fériés.

Il faut aussi prendre en compte les sanctions qui peuvent être infligées. Si votre voiture a été immobilisée suite à une infraction au Code de la Route (stationnement gênant ou dangereux par exemple), vous risquez une amende pouvant aller jusqu’à 135 euros. Si vous ne réagissez pas rapidement et que votre voiture reste ainsi entreposée pendant une longue période, cela peut aussi entraîner un retrait de points sur votre permis de conduire.

Il faut rappeler qu’ils sont là pour garantir l’ordre public et assurer le respect des lois. Le paiement des frais correspondants est donc non seulement obligatoire mais surtout une obligation citoyenne.