Quel est le bonus pour un jeune conducteur ?

Encore appelé bonus-malus, le bonus d’un conducteur est un système mis en place afin de permettre aux assureurs de pondérer le montant de l’assurance auto et ceci en fonction du profil de l’assuré. Le bonus-malus fonctionne cependant de la même manière pour tous les conducteurs. Donc, il n’existe pas un bonus-malus spécifique aux jeunes conducteurs. Découvrez dans cet article le coefficient du bonus-malus, son fonctionnement et la manière de le calculer.

Coefficient de bonus-malus

Le coefficient de bonus-malus ou encore coefficient de réduction-majoration pour les jeunes conducteurs (comme pour tout autre conducteur) est de 1,00. Ce coefficient évolue de manière positive à la fin de la première année si le jeune conducteur ne cause pas de sinistre. Ainsi, une réduction de 5% lui est accordée faisant passer son coefficient de 1,00 à 0,95.

Lire également : Quelle est l’assurance auto la moins chère ?

En effet, le coefficient de bonus-malus n’est pas figé. Il diminue continuellement en fonction du caractère exemplaire du conducteur. Cette diminution accordée est dans le but d’amener tous les conducteurs à se responsabiliser au volant de leur auto.

Notez que le coefficient bonus-malus agit sur votre contrat d’assurance. Plus il est bas et moins vous paierez pour l’assurance auto.

A lire en complément : Quel assureur assurance auto ?

Par ailleurs, lorsque vous venez d’avoir votre permis de conduire, votre bonus est de 1,00. Il évolue ou diminue au bout de 12 mois compte tenu de votre comportement de conducteur. Si vous voulez un bonus en dessous de 1,00 pour réduire le montant de votre assurance, vous devez donc être très prudent et exemplaire en circulation.

Est-il possible pour un jeune conducteur de cumuler son bonus ?

Le coefficient maximum du bonus-malus est de 0,50 et se calcule chaque année. En tant que jeune conducteur, pour quitter un coefficient de 1,00 pour 0,50, il vous faudra le cumulé pendant 13 années sans être responsable d’aucun accident.

Par ailleurs, notez que lorsque vous êtes un conducteur secondaire sur un contrat d’assurance auto, vous bénéficierez seulement d’un tarif d’assurance plus avantageuse dans le cas où le bonus-malus du principal conducteur est bas. Cela signifie que dans ce cas, vous ne profiterez pas du bonus-malus lui-même.

Bonus d’un jeune conducteur après 3 ans de permis

Après l’obtention de votre permis, vous gardez le statut de jeune conducteur pendant 3ans. Cette durée passe à 2 ans dans le cas où vous suivez un stage de conduite ou la conduite accompagnée. Après cette période, lorsque vous n’êtes reconnu responsable d’aucun sinistre, le coefficient de votre bonus passe de 1,00 à 8,85. Ce qui vous permettra de réduire le montant de votre assurance auto de 15%.

Quel bonus pour jeune conducteur en cas d’accident ?

Lorsque vous êtes un jeune conducteur et que vous avez un accident, votre bonus réduction-majoration est impacté. Deux cas peuvent se présenter.

Dans le cas d’un accident non responsable

Lorsque le jeune conducteur a un accident dont il n’est pas responsable, cela n’aura aucun impact (ni positif ni négatif) sur son bonus. Il en est aussi de même pour les anciens conducteurs.

Dans le cas d’un accident responsable

Lorsque le jeune conducteur est responsable d’un accident, cela impactera négativement son bonus-malus et en même temps sa prime d’assurance habituelle.

Ainsi, lorsque vous êtes partiellement responsable de l’accident, le malus est de 12,5% faisant passer le coefficient de réduction-majoration de 1,00 à 1,125. Le montant de sa prime d’assurance sera donc multiplié par 1,125. Si le jeune conducteur payait 1000 € pour l’assurance auto, ce sinistre lui ferait payer 1125 €.

Par contre, lorsqu’il est entièrement responsable du sinistre, le malus est de 25% faisant donc passer son coefficient réduction-majoration de 1,00 à 1,25. Ainsi, s’il payait une prime d’assurance de 1000 €, il paierait désormais 1250 €.

Retenez donc que le coefficient de base est de 1,00 pour les jeunes conducteurs et les anciens. Celui-ci peut changer positivement ou négativement. L’impact dépend fortement de la responsabilité et de l’ancienneté du conducteur.