Quel est le bonus pour un jeune conducteur ?

Encore appelé bonus-malus, le bonus d’un conducteur est un système mis en place afin de permettre aux assureurs de pondérer le montant de l’assurance auto et ceci en fonction du profil de l’assuré. Le bonus-malus fonctionne cependant de la même manière pour tous les conducteurs. Donc, il n’existe pas un bonus-malus spécifique aux jeunes conducteurs. Découvrez dans cet article le coefficient du bonus-malus, son fonctionnement et la manière de le calculer.

Coefficient de bonus-malus

Le coefficient de bonus-malus ou encore coefficient de réduction-majoration pour les jeunes conducteurs (comme pour tout autre conducteur) est de 1,00. Ce coefficient évolue de manière positive à la fin de la première année si le jeune conducteur ne cause pas de sinistre. Ainsi, une réduction de 5% lui est accordée faisant passer son coefficient de 1,00 à 0,95.

A lire en complément : Les critères qui influencent le plus la prime d'assurance pour les jeunes conducteurs

En effet, le coefficient de bonus-malus n’est pas figé. Il diminue continuellement en fonction du caractère exemplaire du conducteur. Cette diminution accordée est dans le but d’amener tous les conducteurs à se responsabiliser au volant de leur auto.

Notez que le coefficient bonus-malus agit sur votre contrat d’assurance. Plus il est bas et moins vous paierez pour l’assurance auto.

A lire également : Assurer sa voiture lors d'un prêt amical

Par ailleurs, lorsque vous venez d’avoir votre permis de conduire, votre bonus est de 1,00. Il évolue ou diminue au bout de 12 mois compte tenu de votre comportement de conducteur. Si vous voulez un bonus en dessous de 1,00 pour réduire le montant de votre assurance, vous devez donc être très prudent et exemplaire en circulation.

Est-il possible pour un jeune conducteur de cumuler son bonus ?

Le coefficient maximum du bonus-malus est de 0,50 et se calcule chaque année. En tant que jeune conducteur, pour quitter un coefficient de 1,00 pour 0,50, il vous faudra le cumulé pendant 13 années sans être responsable d’aucun accident.

Par ailleurs, notez que lorsque vous êtes un conducteur secondaire sur un contrat d’assurance auto, vous bénéficierez seulement d’un tarif d’assurance plus avantageuse dans le cas où le bonus-malus du principal conducteur est bas. Cela signifie que dans ce cas, vous ne profiterez pas du bonus-malus lui-même.

Bonus d’un jeune conducteur après 3 ans de permis

Après l’obtention de votre permis, vous gardez le statut de jeune conducteur pendant 3ans. Cette durée passe à 2 ans dans le cas où vous suivez un stage de conduite ou la conduite accompagnée. Après cette période, lorsque vous n’êtes reconnu responsable d’aucun sinistre, le coefficient de votre bonus passe de 1,00 à 8,85. Ce qui vous permettra de réduire le montant de votre assurance auto de 15%.

Quel bonus pour jeune conducteur en cas d’accident ?

Lorsque vous êtes un jeune conducteur et que vous avez un accident, votre bonus réduction-majoration est impacté. Deux cas peuvent se présenter.

Dans le cas d’un accident non responsable

Lorsque le jeune conducteur a un accident dont il n’est pas responsable, cela n’aura aucun impact (ni positif ni négatif) sur son bonus. Il en est aussi de même pour les anciens conducteurs.

Dans le cas d’un accident responsable

Lorsque le jeune conducteur est responsable d’un accident, cela impactera négativement son bonus-malus et en même temps sa prime d’assurance habituelle.

Ainsi, lorsque vous êtes partiellement responsable de l’accident, le malus est de 12,5% faisant passer le coefficient de réduction-majoration de 1,00 à 1,125. Le montant de sa prime d’assurance sera donc multiplié par 1,125. Si le jeune conducteur payait 1000 € pour l’assurance auto, ce sinistre lui ferait payer 1125 €.

Par contre, lorsqu’il est entièrement responsable du sinistre, le malus est de 25% faisant donc passer son coefficient réduction-majoration de 1,00 à 1,25. Ainsi, s’il payait une prime d’assurance de 1000 €, il paierait désormais 1250 €.

Retenez donc que le coefficient de base est de 1,00 pour les jeunes conducteurs et les anciens. Celui-ci peut changer positivement ou négativement. L’impact dépend fortement de la responsabilité et de l’ancienneté du conducteur.

Comment obtenir un bonus pour jeune conducteur ?

Le bonus pour jeune conducteur peut être obtenu de plusieurs façons. Vous devez avoir votre permis de conduire. Cela permettra à la compagnie d’assurance de commencer à calculer votre coefficient de réduction-majoration (CRM) dès le début.

Vous devez rester prudents sur la route et éviter tout accident. Plus les années passent sans qu’un sinistre ne soit déclaré, plus le CRM va diminuer jusqu’à atteindre un seuil minimum qui varie selon les assureurs.

Aussi, afin d’optimiser votre prime annuelle et donc bénéficier pleinement du bonus pour jeune conducteur, vous devez conduire dans certaines conditions (mauvais temps), etc.

Certains assureurs offrent des avantages supplémentaires aux jeunes conducteurs tels que des garanties particulières ou encore un service téléphonique 7 jours/7 et 24 heures/24 pour répondre instantanément aux questions et besoins spécifiques rencontrés par ces derniers.

Pour obtenir ce fameux bonus tant convoité, mieux vaut donc prendre quelques précautions quant à sa conduite ainsi qu’à ses choix d’assurance. Restez vigilant sur la route tout en choisissant bien votre contrat d’assurance auto, cela paiera à coup sûr !

Les astuces pour réduire le coût de l’assurance auto pour un jeune conducteur

Le coût de l’assurance auto pour un jeune conducteur peut parfois être très élevé. Toutefois, il existe quelques astuces pour réduire ce coût et bénéficier d’un tarif avantageux.

La première chose à faire est de bien choisir son véhicule. Les voitures puissantes ou sportives sont souvent plus chères à assurer que les voitures compactes et moins puissantes. Pensez à bien choisir des caractéristiques techniques raisonnables afin de limiter le montant des primes.

Pensez à bien prendre le temps de comparer les offres proposées par différents assureurs avant de souscrire un contrat d’assurance auto. En effet, certains assureurs peuvent proposer des formules spéciales destinées aux jeunes conducteurs qui peuvent s’avérer très avantageuses.

Un autre moyen efficace pour réduire le coût de l’assurance auto consiste à opter pour une franchise plus élevée. Cela permettra certes au conducteur d’avoir une prime annuelle moins chère, mais impliquera aussi qu’il devra payer davantage en cas d’accident responsable.

Pensez à bien vous déclarer comme étudiant ou apprenti auprès des compagnies d’assurance, car cela peut leur permettre de bénéficier de certains avantages tels que la possibilité de paiement mensuel plutôt que trimestriel ou annuel.

En définitive, il n’est pas facile ni donné à tout le monde d’obtenir un bonus jeune conducteur, mais avec ces quelques astuces pratiques, vous pouvez largement améliorer votre situation financière tout en conduisant prudemment sur les routes sans avoir à vous soucier de votre assurance auto.

Quels sont les critères pour être considéré comme jeune conducteur ?

Pour bénéficier du bonus jeune conducteur, pensez à bien savoir quels sont les critères à remplir pour être considéré comme tel.

Le statut de jeune conducteur s’applique aux personnes qui viennent tout juste d’obtenir leur permis de conduire. En règle générale, la durée pendant laquelle on peut bénéficier du bonus jeune conducteur est fixée à trois ans après l’obtention du permis.

Certaines compagnies d’assurance peuvent toutefois proposer des offres spéciales pour les jeunes conducteurs allant jusqu’à cinq ans après l’obtention du permis de conduire. Tout dépendra donc des compagnies et des offres proposées sur le marché.

Pensez à bien noter que pour être considéré comme jeune conducteur, il faut avoir un historique vierge en matière d’accidents responsables ou non responsables et ne pas avoir été assuré en tant que titulaire principal auparavant. Il est possible par ailleurs qu’un sinistre responsable réduise ou annule totalement le bonus acquis précédemment.

Dans certains cas particuliers où une personne prend son premier contrat d’assurance auto bien plus tard dans sa vie (par exemple après 30 ans), elle peut se voir attribuer ce label si elle n’a jamais été couverte par une assurance automobile en tant que titulaire principale auparavant.

Comment le bonus pour jeune conducteur peut-il évoluer avec le temps ?

Le bonus jeune conducteur est un système de récompense mis en place pour encourager les jeunes conducteurs à adopter des comportements responsables sur la route. Mais comment ce bonus peut-il évoluer avec le temps ?

En règle générale, le bonus jeune conducteur s’applique pendant une période maximale de trois ans après l’obtention du permis. Pendant cette période, plus vous conduisez sans avoir d’accident responsable, plus votre bonus augmentera.

Après ces trois années, votre bonus sera remplacé par un bonus normal, fonctionnant sur les mêmes principes mais avec des taux différents. À noter que certaines compagnies offrent même un niveau supérieur au niveau maximal du Bonus Jeune Conducteur.

Il est donc possible de continuer à faire progresser son coefficient de réduction/majoration (CRM) et ainsi payer moins cher son assurance auto au fil du temps : si vous êtes responsable d’un accident ayant entraîné des dommages matériels ou corporels lorsqu’il ne reste plus qu’une année avant la fin de votre statut de jeune conducteur, vous perdrez tout simplement votre bonus jeune conducteur. Si cet accident a lieu dans les premiers mois qui suivent l’obtention du permis, il faudra attendre trois ans supplémentaires avant que celui-ci revienne : soyez vigilant et prudent ! Vous éviterez non seulement des accidents potentiellement graves mais aussi la perte avantageuse liée au BJC.