Les meilleurs conseils pour les débutants sur le demarrage en cote

Les meilleurs conseils pour les débutants sur le demarrage en cote

Quand on se prépare à passer le permis de conduire, on redoute énormément le démarrage en côte. Manœuvre jugée complexe à réaliser, le démarrage en côte est indispensable pour avancer sur une pente. Mal maîtrisé, il peut causer des collisions et d’importants dégâts. Pour les débutants, le démarrage en côte est un vrai cauchemar.

À l’examen de conduite, comme en situation réelle sur la voie, les nouveaux conducteurs sont pour la plupart effrayés par la manœuvre. Si vous aussi, vous avez du mal à réussir le démarrage en côte, lisez nos conseils sur la manœuvre pour mieux l’exécuter et la maîtriser.

A lire également : L'Hyundai Sonata Hybrid, une hybride luxueuse et écologique

Le démarrage en côte, ce n’est pas sorcier !

Beaucoup avant vous étaient effrayés à l’idée de faire un démarrage en côte en situation réelle. Interrogez votre entourage. Tous les débutants connaissent quelques difficultés avec cette manœuvre. Tout de même, elle n’est pas impossible à maîtriser. Avec beaucoup de pratique et de l’expérience, tout le monde peut devenir un pro du démarrage en côte.

Pour réussir la manœuvre, croyez pour commencer, qu’elle n’est est à votre portée. Soyez détendu, concentré et éliminez la peur. Ce n’est pas une raison de brûler les étapes. Loin de là ! Gardez à l’esprit que vous apprenez. Au fil des pratiques, vous gagnez en maîtrise et en assurance. Vous développez des réflexes et par conséquent, votre démarrage en côte se perfectionne.

A voir aussi : Phare xenon : a quoi servent les lave-phares au xénon ?

Lors des premiers essais, vous pouvez caler. La voiture peut avoir tendance à redescendre. C’est tout à fait normal. Que cela ne vous décourage pas. Presque tout le monde est passé par là. Ce qu’il faut faire, c’est pratiquer et s’exercer autant de fois que nécessaire pour s’assurer de bien maîtriser la manœuvre.

Bons gestes pour réussir le démarrage en côte avec frein à main

C’est bien connu de tous. Deux techniques s’emploient pour effectuer un démarrage en côte. Le plus souvent, les conducteurs privilégient le démarrage en côte avec frein à main. Pour cause, il offre une certaine sécurité et un grand confort d’exécution. Il y a d’ailleurs de fortes chances qu’il s’agisse de votre technique préférée.

Pour réussir à démarrer en côte avec frein à main, il est impératif de bien décomposer chaque action. Tous les gestes comptent. Prenez votre temps. Ne cherchez pas à aller vite. Pour commencer, enclenchez le frein à main. Deuxième action, débrayez à fond et maintenez la pédale de l’embrayage enfoncée. Passez ensuite la première vitesse puis, accélérez et atteignez les 2000 tours/minutes.

C’est le moment de relâcher l’embrayage. Relâchez doucement jusqu’à sentir que le devant de la voiture se soulève, puis embrayez à nouveau. Vous êtes dans le point de patinage. C’est l’étape la plus délicate de la manœuvre. Ne lâchez pas l’accélérateur durant toute l’action.

Les meilleurs conseils pour les débutants sur le demarrage en cote

Vous pouvez à présent desserrer le frein à main. Appuyez sur l’accélérateur et avancez pendant 4 ou 5 secondes avant de lever le pied de l’embrayage. La manœuvre est ainsi réussie.

Bons gestes pour réussir le démarrage en côte sans frein à main

La deuxième technique utilisée pour démarrer en côte ne nécessite pas l’utilisation du frein à main. Ici, on se sert plutôt du frein à pied. C’est donc à vos pieds de faire tout le travail. Les actions à effectuer dans le cas présent sont les mêmes que celles présentées plus haut. Seuls quelques petits changements sont à intégrer à la manœuvre.

Pour commencer, gardez votre pied droit sur le frein. La voiture va automatiquement reculer si vous lâchez le frein. Avec votre pied gauche, embrayez à fond. C’est le moment de passer la première vitesse. Désembrayez pour trouver le point de patinage et le garder comme expliqué plus haut.

Maintenant, vous pouvez relâcher le frein. Accélérez avec le pied droit pour atteindre une vitesse d’environ 2000 tours/minutes. Après quelques mètres, vous pouvez désembrayer et rouler normalement.

Le plus grand risque avec cette technique se situe au niveau de la gestion du frein à pied. Enclenchée avant le début de la manœuvre, elle ne doit être relâchée qu’au moment où il faut accélérer dans le point de patinage.

Adopter la bonne technique de démarrage en côte en fonction de la situation

Assez souvent, les conducteurs tentent de comparer les deux techniques de démarrage en côte. Pour être tout à fait exact, le démarrage en côte avec le frein à pied est plus rapide à effectuer. Il présente tout de même un plus grand risque. On recommande généralement aux conducteurs d’utiliser la technique qui leur est le plus facile à exécuter. Tout de même, en fonction des circonstances, il est préférable de miser sur la bonne technique pour démarrer sans bloquer.

La règle est toute simple. Lorsque vous êtes engagé sur une pente douce, effectuez un démarrage en côte sans frein à main. Inversement, lorsque vous êtes face à une pente élevée, réalisez un démarrage en côte avec frein à main.

Les points de vigilance pour réussir le démarrage en côte à coup sûr

Les débutants commettent presque tous les mêmes erreurs. En y faisant attention, vous maîtriserez donc vite le démarrage en côte. Avant tout, veillez à la position de la vitesse. Deuxièmement, utilisez minutieusement le frein et ne le relâchez pas avant le bon moment. Troisièmement, n’ayez pas peur d’accélérer quand il faut. Sans une bonne accélération, le véhicule va se caler. Pour finir, ne relâchez pas trop tôt l’embrayage après le démarrage en côte. Comptez 4 secondes dans votre tête pour rester dans le bon timing.